Trucs et astuces pour isoler sa maison à moindre coût

Publié le

Beaucoup de logements, la plupart construits dans les années 1970 ou avant, ne respectent pas les normes énergétiques et sont particulièrement gourmands en énergie. Pour éviter une facture indécente, rares sont ceux qui augmentent le chauffage et beaucoup passent l’hiver dans un logement froid et humide. Un sondage en date d’octobre 2017, effectué sur un échantillon de 2000 personnes, a dévoilé que 44% des Français ont froid dans leur logement en période hivernale. Il semble inconcevable qu’aujourd’hui, en France, près d’un habitant sur deux ait froid chez lui l’hiver. Voici donc quelques bons plans pour refaire son isolation pour pas cher.

 

Isoler soi-même : petites astuces

 

Le toit : une mauvaise isolation du toit entraîne une perte de chaleur d’environ 30%. Il est recommandé de mettre un isolant comme la laine de verre dans vos combles.

 

Les murs : une manière simple d’isoler ses murs est la peinture isolante. Elle est facile à appliquer, tient sur tous types de supports, du bois au métal en passant par le PVC, et fonctionne aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Deux couches sont recommandées pour une isolation efficace.

 

Les fenêtres : une mauvaise pose des fenêtres fait perdre énormément de chaleur. Boucher les endroits autour de la fenêtre laissant entrer l’air extérieur à l’aide de joints. Si ce n’est pas suffisant, vous pouvez aller jusqu’à poser du film isolant sur les vitres.     

 

Les portes : la solution la plus simple et économique de toute : installer des bas de porte pour ne plus laisser s’échapper la chaleur.

 

Les radiateurs : pour préserver la chaleur du radiateur de manière plus économique, mettre une plaque en aluminium derrière les chauffages du logement. Cela a pour effet de diffuser la chaleur vers la pièce et non vers les murs.

 

Si ces mises en place ne suffisent pas, il faudra faire appel à un professionnel. Cela à un coût mais il existe tout de même des solutions pour faire un maximum d’économie.

 

L’Etat s’engage en proposant des aides 

Le gouvernement propose de nombreuses aides pour les personnes voulant réaliser des travaux d’isolation de leur habitation. Parmi elles, on trouve notamment l’Éco PTZ (Éco-Prêt à Taux Zéro) ou le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique

 

  • Éco PTZ :

Ce prêt s’effectue auprès de sa banque mais les intérêts sont aux frais de l’Etat. Le montant maximum de l’Éco-Prêt à Taux Zéro est de 30 000€ et, au contraire d’un prêt bancaire classique, ne nécessite pas de ressources minimums pour son obtention.  

 

  • CITE :

Ce Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique permet de déduire jusqu’à 30% du montant des travaux d’isolation sur les impôts. Le montant limite est 8 000€ pour une personne seule ou 16 000€ pour un couple. Vous pouvez bénéficier de cette aide du moment que vous occupez un logement datant de plus de 2 ans que vous soyez propriétaire ou locataire. Il faut aussi que ce soit votre résidence principale. À noter que le CITE est cumulable avec l’Éco PTZ.

 

D’autres aides tel que le programme « Habiter mieux » de l’ANAH, la TVA à taux réduit et le chèque énergie.

 

Comparer, c’est économiser

 

Demandez des devis auprès de différents artisans. La facture peut varier du simple au double d’une entreprise à une autre ! Et cela ne vaut pas que pour des travaux d’isolation mais pour tous types d’interventions. Soyez également vigilant à l’isolant proposé. En fonction de votre domiciliation, le matériau nécessaire ne sera pas le même. On ne s’isole pas de la même manière à Rennes qu’à Marseille ! Donc renseignez-vous sur les isolants adaptés à vos besoins sur internet et auprès de différents professionnels du secteur.

 

Pour en savoir plus, on vous invite à  feuilleter ou télécharger Le code de l’isolation réalisé en partenariat avec ASPO Synerciel !