Présentation du littoral français

Publié le

La Manche,

présente 330 kilomètres de côtes sur une mer sauvage et souvent hérissée d’écueils. Le raz Blanchard à l’ouest, est le plus redouté des marins, ainsi que le long passage de la Déroute, côtoyant le Cotentin et Jersey. Généralement bordée de hautes falaises au nord, où elle se termine par la pointe de Barfleur et le cap de la Hague, elle présente ailleurs de vastes grèves, notamment celles des Veys, à l’embouchure de la Vire, et celles de la baie du Mont-Saint-Michel; elle compte de nombreuses criques et une douzaine de ports ou havres, dont les principaux sont le port militaire de Cherbourg et le port marchand de Granville. Dans le rade de la Hougue, se réfugièrent plusieurs vaisseaux lors de la défaite navale de 1692.

La Bretagne,

offre une remarquable diversité de types morphologiques de côtes, puisqu’elle dispose de 473 kilomètres de côtes sableuses, 573 kilomètres de marais et de vasières et de 762 kilomètres de côtes rocheuses. Le littoral alterne rias et abers encaissés; baies, plages et côtes basses; côte rocheuse moyenne et falaise. La falaise la plus haute se trouve à Plouha dans les Côtes d’Armor : elle culmine à 100 mètres. Au sud, on trouve le golfe du Morbihan, un golfe ramifié et quasiment fermé avec de nombreuses petites îles et des petites plages de sable fin, ce qui contraste avec les longues plages s’étendant non loin de l’embouchure de la Loire

L’Aquitaine,

s’étend le long des Landes de Gascogne, de l’estuaire de la Gironde jusqu’à la côte basque. C’est une côte rectiligne, sablonneuse, baignée par l’océan Atlantique qui déferle en puissants rouleaux faisant le bonheur des surfeurs. Elles est bordée de hautes dunes (les plus hautes d’Europe), fixées par une forêt de pins maritimes (forêt des Landes) et abritant de nombreux lacs et étangs. Le sable apporté par la mer est de 15 à 18 m3 par mètre de côte par an.

La Méditerranée

La Côte Vermeille (en catalan, Costa Vermella) est le nom donné à la côte rocheuse du sud des Pyrénées-Orientales. Elle commence au sud d’Argelès-sur-Mer. Elle présente des criques rocheuses, de charmants ports de pêche et des vignes à flanc de coteau. Loin des plages de sable et des stations balnéaires, situées plus au nord, c’est une côte sauvage, paradis des randonneurs et des amateurs de plongée sous-marine.

La façade littorale du Languedoc-Roussillon, d’un linéaire total d’environ 200 kilomètres, concerne 4 départements et 30 communes dont Carnon Mauguio. La côte est vivante et se transforme constamment sous l’effet conjugué des tempêtes, des vents dominants, des courants marins et du charriage des alluvions. Vivante mais fragile.

La Côte d’Azur désigne le rivage méditerranéen qui court sur 200 kilomètres de Six-Fours-les-Plages à Menton. Le charme du littoral doit beaucoup à l’omniprésence des montagnes, de plus en plus vigoureuses d’ouest en est. Du var à la frontière italienne, la Côte d’Azur est le plus souvent escarpée, festonnée de caps et rias. Les longues plages de sable sont le privilège de quelques lieux. En revanche, on y trouve beaucoup de plages de galets.

Le littoral français compte :

  • 5401 km de côtes sableuses (35,2% du linéaire total),
  • 1316 km de marais et de vasières (23,7%)
  • 2269 km de côtes rocheuses (41% dont 13 % de falaises)